Je te le dis...

Oui
Mot tout court, tellement court qu’on passe notre temps à le dire. On le déforme aussi facilement qu’on le prononce. C’est fou. Oui, oui, oui par ci, oui par là. Parfois on y cache du faux, derrière, c’est si facile à dire. Oui, chéri, mais oui, chéri. Mot qui montre qu’on est d’accord. Parfois, un oui nous débarrasse d’une situation qu’on aimerait bien éviter. C’est si facile. Oui, c’est aussi celui qu’on dit pour la vie. Comment est-ce possible ? Je n’y arriverai jamais. Un oui qui comprend. Oui, bien sûr, je t’entends, je te comprends.

Non
Autre petit mot, tout court. Celui qui n’est pas d’accord dit non. Point final. Pas de retour et on dort avec des rêves fous, fous, fous. Je refuse, je dis non. Lui aussi, il est facile à dire. Attention, dire non, ça veut dire fermer la porte à certaines opportunités. On ne laisse plus passer la lumière. Celui qui dit non s’affirme, il le faut aussi. Comment est-ce possible. Je n’y arriverai jamais.

Pourquoi ?
Pourquoi les oiseaux sont si hauts dans le ciel ? Pourquoi les fourmis sont si pressées ? Pourquoi les arbres se couchent au passage du vent ? C’est pas le roi ? Pourquoi y’a tout ce monde sur cette terre ? Pourquoi je suis là, tout simplement ? Et pourquoi on se pose tant de questions ? Ca occupe, une raison de vivre, peut-être. Pourquoi en a-t-on besoin ?
Vrai
Contraire de faux. On se demande si ce que l’on vit est vrai car parfois c’est trop beau, parfois c’est trop horrible. Alors on attend le rêve. Ca, ce n’est pas vrai mais au moins dans le rêve, on se débrouille pour vivre les frustrations du jour, on se débrouille pour être heureux. C’est vrai, non ?

Je t’aime
Un fourre tout, ce joli mot. On le dit à toutes les sauces, j’aime ce plat, comment as-tu fait ? j’aime la danse, j’aime la musique, je n’aime pas les figues…C’est bien à la mode d’aimer. J’aime le sport, j’aime les fruits et les légumes, j’aime mes amis, j’aime mes parents, sauf dans ma crise. Oui, je t’aime mon amour, ne t’inquiètes. C’est si facile, encore une fois de le dire. Mais parfois n’est –ce pas plus fort de laisser les yeux parler à la place de nos lèvres ?

Oui, bien sûr, oui, c’est vrai je te le promets. Non, ne t’inquiètes pas, oui. Oui, Je t’aime, n’en doute pas. Pourquoi ? Pourquoi je t’aime ? Parce que c’est la seule chose vraie. Oui.