La petite aux yeux verts

Son chapeau neuf,
ses belles sandales,
elle a le sourire,
elle est mignonne.

On la cajole, on la protège,
On lui caresse les joues,
On lui donnerait le bon dieu,
Sans aucune confession.

Elle est douce,
Quand elle trottine dans la rue,
Son rire emplit le parc,
Quand elle joue sur son vélo rouge.

Elle crie, elle pleure,
On la prend au bras,
On lui essuie les larmes,
Peut-être un peu trop.

Dans son lit, la nuit tombée,
On lui raconte des histoires,
De princesses et princes charmants,
C’est sûr, elle fera de beaux rêves.

Le chocolat au lait, le matin,
Elle doit prendre des forces la petite,
La journée est dure, bien remplie,
On glisse son goûter dans son sac.

Tous les dimanches, on va au marché,
Quelle belle petite fille avez-vous là !
Elle rayonne de bonheur !
Elle aura le droit à un fruit frais.

Le mardi soir, c’est chez mamie,
Elle aime les coquillettes,
Surtout voir fondre le beurre,
Le matin, elle aime jouer à une poule sur un mur.

La vie est rose, dans cette maison,
Elle s’y sent bien.
Mais combien de fois devra t-elle tomber,
Pour vivre dans le présent ?

Un jour, elle ne trouvera plus son goûter,
Elle ne comprendra pas ses cauchemars,
Elle verra trouble,
Elle sera toujours aussi belle,
Mais elle aura peur.

Mais pour le moment, cette petite fille a les yeux verts. C’est tout.