Tard ou quand la lune se lève trop vite

lune, lune, où est mon porte plume ?
là voilà l'enclume sur ma tête, bien trop de fêtes et voilà que mon encre m'a fait défaut, elle boude les mots.
Elle s'en est allée, elle a pris la mer, comme on quitte sa terre, quand plus rien ne nous retient.
quand plus ne nous tient.
on plonge, on ronge les liens du passé, là où je suis née.
oui, oui, partie, elle a levé l'ancre, mon encre.
pas de répit, elle m'a souri, ou presque pas, elle m'a tourné le dos et ....envolée.
j'ai pleuré, plus rien ne venait,
j'ai crié, plus rien ne sortait,
 je me suis endormie, bien profondément,
 je me suis salie, avec agitation,
 j'ai rougi, sans fondement,
 j'ai agi, avec palpitation.

lune, lune, où est mon porte plume ?
tu es en retard !
il est tard !
trop tard !
perdu,
vu,
inconnu,
huluberlu !
qui es-tu  ?
je ne sais plus,
ma plume,
ma plume,
et la lune se lève trop vite ? trop tard ? trop tôt ? trop las ? trop peureuse ? trop envieuse ? trop triste ? trop nostalgique ? trop folle ? trop égoiste ? trop artiste ? trop pensive ? trop de questions ? trop d'imagination ? trop de crises ? trop d'emprise ? trop...trop...trop...mais la lune se lève quand même.

lune, lune, où est mon porte plume ?
il n'est pas trop tard ! ah oui ?
pose ton char ! laisse à nouveau le charme de ta plume devenir l'arme de ta lune.