Un matin pas comme les autres...

Ce matin,
pas de répit,
un bruit malin,
a retenti.

J'étais dans mon lit, 
un thé d'hiver,
j'ai bondi,
j'ai avalé de travers.

Je me trouvais ailleurs,
dans un pays secret,
celui qui vit à l'intérieur,
dont peu ont la clé.

J'ai ouvert la fenêtre,
juste pour écouter,
est-ce peut-être,
ce petit effronté ? 

La cloche tintait,
qu’une voix accompagnait,
Le vent frais,
s'engouffrait.

Il m'emportait,
près d'une fée,
pas de poussière d'ange,
ni de mésange.

Fermer les yeux,
croire à mes vœux,
non, tu ne rêves pas,
oui, tends tes bras. 

Ce matin,
plus un bruit,
où est ce coquin ? 
je me languis.

Il a fui,
petit moment,
mon enfant,
tu es guéri.

Ce matin,
ce fut éphémère,
j'ai pris un train,
pour vivre un bonheur de chair.