Dans le ciel

Deux traînées blanches,
là-haut dans le ciel...

Je m'y suis perdue,
juste un instant,
surprise dans l'ambigu,
à rêver comme un enfant.

J'avais oublié,
combien un toit bleu,
offrait de s'envoler,
dans un monde heureux.

Deux avions innocents,
pratiquant la galipette,
aux yeux des passants,
subjugués par ces quelques miettes

Deux grands acrobates,
sortis de leur boîte,
sur le fil d'une toile,
donnant les meilleurs étoiles.

Bientôt surpris,
par une autre fusée,
le combat est garanti,
pour ces fiers zélés.

Tant histoires,
au sein de ces trois tiroirs,
des voix, des yeux,
des rois, des peureux.

je tends l'oreille,
j'entends des merveilles,
j'imagine des désirs,
vermeils à loisir.

On est en l'air,
tout est possible,
quand on est sensible,
l'apesanteur est une terre.

Et moi, ici bas,
encore un peu lasse,
j'aimerais dessiner,
dans ce papier froissé.

J'envie leur liberté,
ces légers traits blancs,
qu'ils font tourner à leur gré,
comme si rien n'était important.

Ce soir, je rentrerai,
dans ma maison,
pleins de couleurs et de secrets,
je prendrai mon crayon,
et j'irai rejoindre Morphée.

Deux traînées blanches,
là haut dans le ciel...