Fantôme...

Pourquoi peindre ?
pour raconter une histoire.

Pourquoi un pinceau ?
car il est mon crayon de toile.

Pourquoi rêver encore de toi ?
car nous n'avons pas écrit de fin à notre histoire.

Pourquoi des fantômes ?
car le passé n'abandonne jamais,
car quitter l'être aimé arrache le coeur,
car laisser sa place amène l'oubli,
car on refuse de ne plus exister,
car l'histoire n'est pas finie...

Hier soir,
il s'est faufilé,
très tard,
dans mes pensées.

Sans autorisation,
et avec déraison,
brisant l'harmonie,
il écrit,
certains de mes rêves,
non, jamais de trêve.

J'ai senti un vent frais,
me caresser,
je me suis laissée faire,
car mieux vaut se taire,
quand l'inconnu,
tambour battant,
frappe durement,
sur ce qu'on ne veut plus.

Pourquoi revivre ce qui n'est plus ?

car l'être s'attache plus à ce qu'il a vécu,
qu'à ce qu'il doit vivre encore.

Et voilà ce fantôme,
sous les toits de chaume,
venu déposer,
en secret,
sur sa bien-aimée,
un dernier baiser.

Mon cher fantôme,
te voilà,
à côté de moi,
venu pour refermer ce premier tome.

Les yeux endormis,
nous avons à deux souri.

Pourquoi s'entêter ?
La peur du nouveau né.