Harmonia...

Je me réveille,
un lit connu,
des couleurs méconnues,
souvenirs vermeils.

Un voyage
exotique,
peu sage,
érotique.

Un soleil,
qui parfume,
comme une abeille,
au vol d'une plume.

J'entends l'écume,
venant s'écraser,
toujours délicate,
aucune amertume,
qui vient me léser,
dans cette journée béate.

Promenades douces,
à la lune rousse,
je me berce,
sous ses caresses,
musicalement,
élégamment,
le vent frais
s'accorde à nos pas,
toujours amusé,
par nos éclats de voix.

Un temps suspendu,
au creux d'une main,
innocente et repue,
qui se câline au matin.

Une trêve osée,
qui n'a rien de mauvais,
un regard malin,
mais aussi plein d'entrain.

On revit,
on oublie,
on se détend,
on s'attend,
sans rien exiger,
sans rien prononcer,
juste l'horizon,
devenu notre maison...