Le cirque

Cela montait,
redescendait,
grimpait de plus belle,
chacun la jouant rebelle.

De la magie,
de l'illusion,
le théâtre de la vie,
et parfois de la déraison.

Dans cette arène,
personne n'est reine,
c'est la jungle,
chacun tirant son épingle.

Un petit monde,
réuni dans cette ronde,
où personne n'échappe,
attention, je t'attrape.

Ses yeux s'ouvraient grand,
devant ce spectacle peu silencieux,
tu y seras, petit enfant,
et pas toujours heureux.

Tu rigoleras,
tu t'en amuseras,
des chevaux, des vols,
de l'équilibre et ton envol !

Alors tu rêves,
dans un coin de ta fenêtre,
à ce que tu voudrais être,
quand le soleil se lève.

Tu te sens perdu,
parfois bien esseulé,
mais ne crains pas l'imprévu,
petite âme d'aventurier,

Regarde les étoiles,
ne t'en prives pas,
avance sur cette toile,
la scène te tend les bras.

redescendait,
grimpait de plus belle,
chacun la jouant rebelle.

De la magie,
de l'illusion,
le théâtre de la vie,
oui, petit bonhomme, ta maison....