Hommage à ...

On roule,
la vie se déroule,
on est de passage,
pas toujours très sage.

Passager d'un soir,
où coule l'espoir,
je tourne le visage,
pour assister à ce vernissage,
une toile inattendue,
changeante au gré éperdu,
d'un temps capricieux,
des nuages, du vent, un ciel,
une peinture avec des ailes,
une toile dont on se languit,
une vue que l'on envie...

Des silhouettes,
parfois fluettes,
se dessine,
précieux alumine,
je sursaute,
un peur que je sirote,
des frissons,
j'en perds la raison,
je ferme les yeux
et un vie se lève,
sans laisser de trêve,
des récits bien ténébreux.

Allongée sur une herbe bien verte,
je ne cesse, je guette,
je me sens transporter,
je vole, je vole, je vole,
prendre ce rôle,
qui si peu te donne,
non, je ne pardonne,
je me sens aller,
au gré de ce vent,
une volonté hors du temps,
je me sens respirer,
dans le silence,
d'une nuit d'absence...

Merci chère nuit...