La Perdue

Mes clés....?
Ma tête s'enfuit,
et mon esprit le suit,
j'ai croisé hier l'amnésique,
elle avait perdu sa musique,
elle dansait,
mais ses pas mentait.

Mes clés...?
oui, celles de mon toit,
celles où je n'ai plus le choix,
celles qui font défaut,
celles qui trompent les mots,
celles qui m'apaisent,
celle que jamais, jamais on ne lèse,
celles qu'on n'abandonne plus,
celles pour lesquelles on reste suspendu.

Mes clés...?
sans elle,
je fends mes ailes,
je me rabats d'effroi,
sur la cime du beffroi,
c'est son sourire dans le ciel,
il se terre bien silencieux dans le Sahel,
lui aussi un beau jour disparaît,
enfumé par les nuages,
je sais, je le sais, il n'était que de passage,
une affaire à laquelle ne pas trop se fier.
tu as été bien volage,
l'oiseau ne sait pas se poser,
tu n'éviteras pas le naufrage.

Mes clés....?
oui, tout devient ritournelle,
me voilà au fin fond d'une ribambelle,
une queue d'émotions,
un vent de trahison,
je me fais le maçon,
de ces jours écoulés,
rien ne tourne rond,
dans ces jours faufilés.

Je retourne et quitte la maison, sans mes clés, je suis la perdue,
celle qui erre dans les rues. Hier, j'ai rencontré l'amnésique, elle parlait de chats et d'entrechats, j'ai suivi ses pas, mais ils manquaient de régularité. Effrayée, j'ai tournée, je me sentais encore plus perdue,
perdue car il était parti bien loin et j'oubliais sa silhouette, moi la pirouette, contaminée par l'amnésique, la dame des oubliés, je devenais la dame des effondrés....