Il a tout jeté...

Jeté ?

Mes bagages,
ma serviette,
une vie en miette,
et avec, sa rage.

Oui, il a tout jeté !
dans le port Saint-Honoré,
près de la longue jetée,
il s'est débarrassé,
des souvenirs entassés,
et des blessures passées.

Certes, il a tout jeté !

Mon âme,
mes larmes,
mes excuses,
et tout ce qu'on use.
Ce matin, il s'est levé,
d'un lit bien trop bas,
il a joué de ses pas,
il ne s'est plus retourné.
Lourd dos,
qui tourne les talons,
où sont partis mes jalons ?
reviennent alors mes maux.

Ainsi, il a tout jeté,
par le balcon,
dans la mer,
jour amer,
briser un tronc,
celui d'une histoire,
à double face,
l'un rit,
l'autre en face,
pleure et sourit,
un simple histoire....
en somme...

Aller jusqu'à Rome,
le chemin est long,
se battre dans l'arène,
y laisser ses veines,
Rome devient alors une chanson.