La couleur des sentiments

Chut...je vais rater le début,
mais au moins tu l'as vu ?
non, il paraît qu'il est éphémère,
il s'échappe toujours,
vers la mer ?
où il veut, il court !

il est où là ?
tu vois quelque chose ?
un peu de rouge et de rose,
il a laissé quelques pas...

on s'en approche ?
tu me fatigues avec tes questions !
j'espère qu'on ne tourne pas en rond.
il y a peut être un rien qui cloche.

pendant des années,
je n'ai connu que deux couleurs,
magnifique,
ironique,
parfois,
sans loi,
mais...suffisantes ?
oui, élégantes,
mais éreintante,
usantes,
le noir et le blanc,
ma vie bicolore,
une vie en or ?
j'étais dans le rang,
et pour les alentours, c'était déjà ça ! quel beau pas !

alors j'ai brisé cette dure mélodie, mélodie du bonheur, fausse, quelle pâleur, on a brisé chez moi ce duel et on a fait coulé du sang, du sang, partout, pendant des années, cela ne s'est pas arrêté,
j'ai tourné le dos, je me suis recroquevillée, j'ai crié, mais jamais je ne me suis jetée à l'eau....j'étais déjà très bas, ce lieu dont on ne parle pas, car c'est dans un puits que l'on vous enferme, si vos yeux se ferment, se ferment de trop, et j'ai viré bien tôt, viré dans un monde effrayant, le sang coulant, coulant, un nouvelle couleur dans ma vie, une couleur jouant l'ennemi ?

Puis vint un autre temps...car au bout du vent, je me sentais vidée, vidée, plus une goutte, que de la déroute, vidée, oui vidée...quand une musique, une voix, m'interpella....j'ai levé d'abord un bras, mon visage au loin a vu une lumière, mais pour une fois aucune barrière...alors j'ai avancé, et mon chemin s'est repeuplé...d'histoires, moins de noir, d'espoirs, j'ai chassé les faux miroirs....des couleurs inconnues ont fait leur entrée, elles se plaisaient à trôner, à moi elles se collaient, s'éparpillaient en moi....j'aimais ça, on faisait l'amour, elles me le donnaient, elles me faisaient la cour et je me rendais.

je sentais ces choses en moi qui titillent, on ne pouvait plus m'enfermer, car en fait, je vivais, je vivais....je connaissais la couleur...la couleur du sentiment, celle qui blesse, celle qui laisse, celle qui jouit, celle qui ment, celle qui rit, celle qui prétend, celle que tu veux, celle du désir, celle du plaisir, celle qui émeut...
les sentiments, ça a une couleur, non ?