Elle, Lui

il m'a vue,
elle m'a vu,
on se rue, on se mue,
chuuut il arrive,
à la dérive,
cirque mis à nu,
magie éternelle
cocon irréel,
on monte en scelle,
pas très sûre,
belle allure.

il gémit
elle gémit,
ils son réunis,
ils sont en vie,
ils se protègent,
quels fins stratèges..

Lui et elle,
elle et lui,
deux sous le parapluie,
un seul battement d'aile.

Elle a peur,
il frémit
elle sent de la rancoeur,
il a senti.

Il a peur,
elle recule,
il perd sa saveur,
elle bascule.

Un moment oublié,
les pas reculés,
on ne sait plus, on ne veut plus
on se sépare,
on laisse des traces
rien qui ne se ramasse,
des débris épars.

Dans la nuit,
quelques cris,
où es-tu ?
un réponse inaperçue.
pas de son,
pas de raison,
tout est perdu,
tout est vain,
même pas une seule miette de pain,
on se retrouve désert dans un rue.

Lui et elle,
elle et lui,
ils ne faisaient qu'un,
mais trop forte la pluie,
mais bien trop de zèle,
ils ne feront plus un.

ils ont hésité,
ils se sont cherchés,
mais rien n'est facile,
il faut apprendre à être agile,
les arbres sont hauts,
beaucoup de chahut
les cimes sont pointus,
les mains du bourreau.
on tombe,
sombre,
leur tombe,
une ombre.

Par terre, par terre,
ils se retrouvent
tout ce qu'ils éprouvent,
des regrets à l'air,
quel parcours,
encore ils courent,
ils se percutent,
s'enferment dans cette hutte,
ils ne peuvent se lâcher,
ils ne peuvent se libérer,

jusqu'au jour où ils repartiront...