Pour un sourire

Un regard,
un plaisir,
de l'égard,
pour un sourire...
enfant dérisoire,
d'une affaire d'espoir...

mendiant d'une vie,
toujours ennemi,
du temps,
de l'averse,
d'antan,
je tombe à la renverse,
pour un sourire,
de toi,
de moi,
du soleil,
de l'oseille,
du rêve,
et de la sève,
Eve dans sa tombe,
Adam est bien sombre...

oui, je ferai tout
pour un sourire,
passager d'un wagon dérobé,
quand le nuage est arrivé,
de sang et de grêle,
j'ai pleuré des cailloux,
et la montagne, cratère de mon cou,
a brisé les rêves les plus fous,
indices d'une terre perdue,
d'un sourire non entendu,
d'une histoire de remous.

Oui, je ferai tout,
pour ces lèvres rouges,
donc j'aime tant voir le contour,
frissonner de bravoure.
Oui, je dirai tout,
sans retour,
pour effleurer les crevasses,
oeuvre d'un orage,
temps bien peu sage,
d'une si belle grâce.
Oui, je prendrai tout,
les désirs et les coups,
si juste une fois,
même maladroit,
si juste un peu,
même malheureux,
je pouvais enfin dessiner le plus beau des sourires...

Le monde serait différent, hein Papa ?