Tentacule

Elle s'annonce,
jamais ne renonce...
de loin, dans les recoins,
s'insinue dans l'eau longue
des amas oblongues
je me languis pour rien.
elle viendra...

Elle se sent,
dans le ciel, les nuages,
pas toujours très sage,
elle s'entend,
ses pas frêles,
souvent s'emmêlent,
du moins, c'est ce que l'on croit,
elle se prend pour le roi,
si si puissante,
et nous, nous, si faible,
parade reluisante,
vol d'un aigle,
la nuit tombée,
si fraiche, si innocente,
du moins, c'est son jeu,
quelle fierté !
si indécente.

Elle se voit,
car elle ferme les yeux,
même des plus heureux
il n'y a pas vraiment de loi
peu importe la foi,
elle s'attaque,
comme Ithaque,
dangereux jeu,
j'évite le tir à l'arc,
mais elle retire,
sans jamais manquer deux fois la cible,
peu sensible,
quand elle a quelqu'un dans sa ligne de mire.
elle laisse un espoir,
triste miroir,
pas longtemps...
pas longtemps
pas longtemps....

un jour elle viendra,
oui,juste pour moi,
funeste cadeau,
tu m'emporteras,
sans un mot....
sans un mot...
et mes maux, ils s'envoleront...