Liberté

tu nous tiens,
je te retiens,
tu fuis,
je m'enfuis,
tu galères,
j'espère,
tu perds,
je perds...

je t'écris,
je te dessine
la vie assassine,
tes envies.

je me tends
vers toi,
avec un toit,
peu je m'étends.

Lasso,
ivresse,
beauté,
évasion,
rivage
tout
égarement

te voilà défini par tes lettres,
qui font aussi mon être.

je te cherche,
là haut perchée,
les passants mauvais,
te blâment à la hache,
ceux qui abusent,
ceux qui t'usent,
ceux qui ne te comprennent pas,
ceux qui faussent tes pas,
les peu habiles,
ceux qui babillent.

Dans ta couche,
je me couche,
protégée,
sensible tu l'es,
de tout coeur jamais je ne finirai,
de te défendre et te chercher !





Hommage à P.Eluard