Je cherche...

...ma bague,
dis parue de mon doigt,
comme envolé par le toit,
quand s'est levé la dague,
sur notre couple hier.
nous étions dans une serre,
les vitres brisées,
nous nous sommes endormis,
mais rien, rien n'a faibli,
aujourd'hui, nous sommes les fissurés.

...ma foi
qui s'en est allée,
au dernier attentat.
je n'y crois pas,
je me retourne,
mais je n'avance pas,
comme des croyances qu'on enfourne.

...mon chat,
je suis vieille et sans voix,
il est parti, par le trou de fenêtre,
il s'est enfui de sa jeunesse peut-être.
mais ne pourra rentrer par la serrure.
je ne suis plus sûre,
de si oui ou non il a mangé,
c'est un ventre sur patte,
le bidon toujours prêt,
pour mes petits plats.
Minou, viens s'il te plait.
la dame ridée,
n'a pas vu que son aimé,
jouait,
avec ses pieds,
ou tout simplement avait cessé,
d'exister.

...mon enfant,
il aime le cache-cache,
mes cheveux, je les arrache.
je compte,
le temps de décompte,
il est fort,
mais je suis retors.
il donne des coups de pied,
dissimule sa petite tête,
il va venir à naitre,
j'aimerais savoir si je touche le bidon ou le pied !

...le moustique,
sacré loustic,
qui m'a rendue folle,
la nuit passée,
j'ai sauté et sauté,
sur le plafond, le beau rôle !
mais sans succès garanti,
il m'a anéantie,
je me suis endormie,
le matin, moi bien fournie,
lui bien rempli,
moi de bouton,
lui de mon sang, le glouton !

...mes cheveux,
les soucis, les enfants,
et le vent,
qui emporte
porte à porte,
les souvenirs,
et les rires.
j'ai un tif,
qui bouge quand je fais "snif",
mais elle m'aime,
avec mes rides et mon caillou.
et je l'aime,
avec ses creux, mon petit loup.

...ma plume,
elle a un rhume,
et elle dort,
la page s'anime peu,
l'air n'est pas très heureux.
le temps joue le mort.
j'ai peur du coup,
de cette encre qui me tort le coup.
la plume est partie se cacher,
et j'ai beau la chercher,
elle ne se prend pas dans mes filets.
je surgis parfois de l'ombre,
pour palier au côté sombre,
mais rien rien rien....
et voilà qu'un matin,
dans un coin,
les lettres sont tombées,
j'ai saisi mes doigts,
et j'ai refait un pas,
enfin je me sentais libérée....