quand l'alarme tombe...

jeux de mots qui se nient de sens,
ironique méfiance,
me voilà le soir, à tournoyer dans le noir,
pour comprendre la larme tombée si tard.

elle avait des yeux clairs,
qui vous mettaient à terre,
cette goutte glissant le long d'une joue,
vous portait le premier coup.
Peu d'espoir pour en connaitre la cause,
et rien n'autour n'est bien rose,
si ce n'est la pureté de cette eau
jeté de bien haut et de bien loin,
un coeur qui ne préfère dire mot,
mais s'acharne comme un sot,
à remplir des vides,
qui souvent laisse des rides.

on part d'une larme,
on arrive à la ride,
on entend la lune si calme,
et les étoiles qui se dérident.
la peine a disparu,
passée en coup de vent,
sur son passage une graine plantant
celle qui n'a pas fini d'alimenter l'inconnu.

elle avait des yeux clairs,
il la regardait, un instant,
voyant un oeil larmoyant,
à préférer fermer la barrière.

elle avait les yeux clairs,
mais si on n'y prête attention,
le feu sera en extinction,
et s'asséchera cette mer...

elle avait....
elle avait...
les yeux....
fermés...

Il fallait juste la regarder pour éviter de la laisser tomber,
l'oeil est bonne alarme...