Poétrie...

Une femme nue,
dessine une masse indue,
dans la pénombre,
quelques ombres,
celle d'un arbre ému,
ou juste curieux,
de ce dessin peu pieux,
fait par la main d'une inconnue.

Son oeuvre restera muette,
elle restera dans son atelier,
en tête à tête,
ses souvenirs comme muse d'une fou allier.
elle tord, brise, redresse, casse,
s'agace.
elle tourne, tape, défait, refait,
s'y plait.
elle moud, module, change, dérange,
en mange...

Son art, c'est elle,
des ailes, oui,
sa vie, pèle mêle,
seule, oui.

L'artiste écrit de la poésie,
avec une main docile, habile,
parfois farouche, indécise,
le blanc, sa hantise,
la terre, sa bile.
L'artiste danse de la poésie,
avec des mains démises,
parfois hors de contrôle,
les images, son pétrole,
les envies, sa mise.
L'artiste est la poésie,
de par sa poterie qui s'agite,
dans son antre, un mythe,
dans un livre, un fantôme,
passant par Rome,
sa trace reste éphémère
quand la terre n'est que poésie,
la vie oublie ses arrières...